Site internet de la Ville d'Hermanville-sur-mer

Les monuments du souvenir


Place du Cuirassé Courbet
(du nom du cuirassé français sabordé au large d’Hermanville-sur-Mer sur les ordres de son capitaine Roger Wietzel, pour faciliter les opérations de bombardement – voir TOTEM IV)


Monument norvégien "Le Matelot"

Les monuments du souvenir
Le monument « Le Matelot » a été érigé à Hermanville-sur-Mer, sur la place du Courbet, en hommage aux 34 marins norvégiens qui ont été les premiers morts précédant la phase de Débarquement du 6 juin 1944. Leur Destroyer, le SVENNER, fut torpillé alors qu’il assurait la protection des Navires transportant les troupes qui devaient débarquer à Hermanville-sur-mer. Son ancre, repêchée récemment sur nos côtes par la marine norvégienne, a d’ailleurs été placée au pied du monument.
La présence du « Matelot » sur les côtes normandes, est d’autant plus importante aux yeux de la municipalité d’Hermanville-sur-mer, que la Norvège, comme beaucoup d’autres pays (Pologne, Luxembourg, Grèce, Tchécoslovaquie…) a souvent été oubliée de l’Histoire du Débarquement en Normandie, alors qu’ils ont participé activement aux combats maritimes, terrestre sou aériens et ont permis que la France et ensuite l’Europe soit libérées. Ainsi c’est avec une immense émotion que la commune a accueilli, pour l’inauguration du monument, le 7 juin 2004, sa Majesté le Roi de Norvège Harald V, accompagné de 150 vétérans norvégiens et de la Musique de la Garde Royale.
L’œuvre originale « Le Matelot » de l’artiste norvégien PER PALLE STORME, est installé à OSLO.

Monument de la Royale Artillerie - 3ème Division d’Infanterie Britannique

Ce monument est dédié aux cinq régiments d'artillerie de la 3ème Division d'infanterie britannique.

Monument troupes alliées Plaque South Lancashire Regiment

Ce monument commémore le débarquement des troupes britanniques sur Sword beach. Une plaque est dédiée au South lancashire Regiment.

Plaque East Yorshire Regiment

Cette plaque a été installée en 2004, à l’occasion du 60ème Anniversaire du Débarquement, « à la mémoire éternelle des officiers et hommes des 2nd et 5ème bataillons du East Yorkshire Régiment qui débarquèrent à Hermanville-sur-Mer lors de la première vague d’assaut des forces alliées le 6 juin 1944. »

Monument des Marins de la Royal Navy - Place Félix Faure

Les monuments du souvenir
Ce monument est dédié à tous les marins de toutes les marines de guerre et de commerce alliées qui ont péri en Normandie pour la libération de l’Europe.
Ce monument à été inauguré le 6 juin 2001 à la suite d’une constatation d’un ancien marin du HMS SWIFT,(torpilleur rapide qui sera affecté à de nombreuses missions pendant la guerre). En effet Mr David Cottrell, canonnier sur le HMS SWIFT est un des seuls rescapés de ce navire qui sauta sur une mine magnétique et coula. 18 marins furent portés disparus et David Cottrell fait partie des 26 blessés rescapés. Et depuis 1988, il revient régulièrement en Normandie en souvenir de ses camarades disparus. Il constate alors que de nombreux monuments sont érigés à la gloire de l’Armée de Terre et quelque fois de l’Air mais aucun pour la Marine. C’est en 1997 que se dessine le projet du monument marin. Ce monument offre désormais un point de rencontre et de recueillement aux différentes amirautés concernées par les opérations navales du Débarquement. Le 6 juin 2004, Mr David Cottrell a été nommé citoyen d’honneur de la commune d’Hermanville-sur-mer.

Char CHURCHILL AVRE MK III

Les monuments du souvenir
Le 6 juin 1944 à 7h30, 70 chars Churchill modifiés et équipés de fascines, de fléaux, de lance-bombes et de ponts, débarquèrent de 10 péniches et dégagèrent la plage de 200 m, afin que les troupes puissent débarquer en toute sécurité. Ce Churchill Avre MK III commémore la mémoire de tous ceux qui ont combattu et sont morts sur ces plages.
Le char AVRE Churchill « pétard » a été transféré à l’Imperial War Museum de DUXFORD. Il est remplacé par un char CENTAUR.

Chemin des Hautes Sentes

Stèle capitaine Wietzel
Cette stèle est dédiée au capitaine de vaisseau Roger Wietzel, commandant du Cuirassé Courbet, qui ramassa ici le 9 juin 1944 un peu de terre de France pour le général de Gaulle, conservée à Colombey-les-Deux-Eglises.
Chemin du Hamel / avenue Henri Gravier

Stèle 9ème Brigade
Cette plaque a été installée à la mémoire des soldats de l'état-major de la 9e Brigade de la 3e Division d'infanterie britannique, tués à cet endroit le 6 juin 1944.

Mairie - Eglise

Les monuments du souvenir
Monument aux Morts 1ère Guerre Mondiale
Ce monument a été érigé en 1921 en hommage aux 40 hermanvillais qui sont morts pour la patrie, lors de la 1ère guerre mondiale. Ce monument en pierre de lorraine est surmonté d’un soldat taillé par Messieurs Bouet et d’Haese, sculpteurs à Caen.

Plaque QG troupes britanniques/centre sanitaire
Cette plaque rappelle qu'à cet endroit fut établi, le 6 juin 1944, un Quartier général des troupes britanniques, et également un important centre sanitaire.

Plaque 3ème Division d’Infanterie Britannique
Cette plaque rappelle que la 3e division d'infanterie britannique installa ici son Quartier général le Jour J, le 6 juin 1944.

Plaque 1ère messe de la France Libérée
Le 14 juin 1944, la BBC enregistrait et transmettait le son des deux cloches de ce beffroi, la 3ème ayant été détruite par un obus.
Le 18 juin 1944, la 1ère messe de la France libérée fut célébrée dans cette église et retransmise par la BBC dans le monde entier.

Lotissement des Jardins Romains

Les monuments du souvenir
Le 6 juin 2004, la commune inaugurait l’avenue Harold Pickersgill en présence de ses enfants.
Harold PICKERSGILL se fait incorporer dans un bataillon d’infanterie et il est quelques mois plus tard transféré au Reconnaissance Corps, un régiment d’autoblindés de la 3e Division nouvellement créé. Il fait partie de la trentaine d’Hommes qui, dès 1943, sont dépositaires d’un secret pesant : le lieu et la date du débarquement. Il ne connaît pas la Normandie car il n’y est jamais venu, mais progressivement, par cartes interposées, il va faire connaissance de la côte. Il débarquera à Hermanville, fera toute la campagne dans l’Intelligence section depuis les plages de Normandie jusqu’à Delmenhorst, près de Brême. Son régiment composé de 700 hommes sera cantonné autour de Mathieu, avant d’être déplacé à Saint-Aubin-d’Arquenay. Son séjour à Mathieu va durer un mois. C’est au cours de ce séjour prolongé qu’il fera la connaissance d’une jeune et jolie mathieusaine, Marie-Geneviève Lebret : elle deviendra son épouse.