Les villas
Sur la Côte de Nacre, Lion-sur-Mer et Hermanville-sur-Mer sont liées par une aventure balnéaire commune. Depuis le Second Empire, grâce à la mode des bains de mer, le Calvados connaît une première vague de construction de villas. La côte normande devient petit à petit la préférée des parisiens et...
Ces deux maisons, construites en 1883, font parties d’un ensemble de maisons tout à fait exceptionnel. Elles sont décalées l’une par rapport à l’autre de façon à ce que la vue sur la mer soit dégagée tout en tirant partie de l’effet de symétrie.
Cette imposante villa a été réalisée, en 1883, pour un médecin exerçant à Paris et Caen. Au début du XXe siècle, elle fut acquise par le directeur des forges de Pont à Mousson, pour sa fille la comtesse de Walewska.
Respectivement construites en 1884 et 1882, ces villas cubiques sont assez représentatives des constructions à la mode 30 ans auparavant. Elles ont été construites par le même architecte, Stella Maris étant édifiée pour lui et Orphée, pour un ami.
La Bluette, construite en 1899 par Hector Guimard pour un avocat parisien, est la plus célèbre d’Hermanville-sur-Mer. Cette maison fait partie des plus belles œuvres conservées du grand architecte de l’Art Nouveau. Elle est, en outre, étonnante grâce à son faux pan de bois courbe et l’usage de...
Cette maison a été construite en 1883 pour un politicien par Edouard Weyland, dont le monogramme figure sur le pignon nord. Cette maison a été publiée dans le célèbre ouvrage « La Brique Ordinaire », qui ventait l’esthétisme de ce matériau et est reconnue pour le mariage de la pierre de Caen et de...
La villa Le Korrigan a été construite en 1881 pour un propriétaire parisien. Vers 1900, elle a été agrandie et totalement habillée en style néo-normand. Elle a été le siège de la Kommandantur, commandement de l’armée allemande, avec sa voisine La Neva, pendant la Seconde guerre Mondiale.
Probablement bâtie en 1882 pour la veuve Gouve, elle a ensuite été achetée par la comtesse de Martel, plus connue sous son nom de romancière, Gyp, qui l’aurait louée ensuite à l’écrivain Anatole France.
Cette grande villa a été édifiée en 1872 pour un britannique, par Jacques Claude Baumier, le même architecte que la villa La Walkyrie. Cet architecte, célèbre dans la région, a importé ici le style des maisons de plaisance de la Côte Fleurie. Cette maison serait la copie d’un manoir écossais, comme...
Construite en 1871 pour un négociant parisien, cette villa a été considérablement agrandie par 2 corps de bâtiment ajoutés successivement de chaque côté. Cette villa aurait été acquise par le directeur des forges de Pont à Mousson en 1914, également propriétaire de la villa La Tour. Suite à...
Cette villa a été construite en 1867 pour le secrétaire général de la Société des Omnibus à Paris, Louis-Auguste Paul Genissieu. Cette maison est composée de deux volumes rectangulaires pénétrant l’un dans l’autre ce qui crée un angle rentrant orné de balcons de bois, inspirés des chalets suisses....
On peut facilement deviner que ces 2 maisons sont semblables, malgré les agrandissements qui les ont réunies. Elles ont été construites pour deux sœurs. La villa Beau Rivage à l’ouest a été construite en 1866 et La Sarabande, à l’est, en 1870.
Ancien casino de Lion-sur-Mer, construit pour Pierre Joseph Pasquet en 1866, il en subsiste aujourd’hui que le rez-de-chaussée en pierre de taille. En 1911, une nouvelle réglementation exigeant une mise minimum, trop élevée pour les clients, entraina sa fermeture. Vers 1900, le premier étage fut...
Présenté à l’Exposition Universelle de 1889 comme pavillon de la Norvège, ce chalet sera remonté la même année à Lion-sur-Mer pour la veuve de Joseph Bureau, dit Henri, propriétaire parisien. Ce chalet a ensuite été agrandi de chaque côté au début du XXe siècle.